La légende de la Ferme aux Couleuvres ou de la Pierre qui Tourne.

La légende de la Ferme aux Couleuvres ou de la Pierre qui Tourne. C'était il y a bien longtemps. Dans le pays de Bouillon vivait un cultivateur du nom de Briquemont qui était veuf et vivait avec son fils. Isolés dans la boucle du Han du Han, ils possédaient une ferme d'élevage et vivaient du fruit de la vente du lait qu'ils allaient vendre chaque matin au marché de la ville. En face de la ferme, de l'autre côté de la Semois, à la Roche aux Fées, vivait une fée qui avait une fille du même âge que le fils du fermier et nourrissait pour lui un sentiment tendre. Le père Briquemont ne voulait pas entendre parler de mariage parce que, en bon catholique, il ne pouvait admettre que son fils épouse une fille du diable, puisque l'on croyait que les fées étaient mariées avec le Diable. La fée fut offusquée que l'on puisse repousser sa fille, aussi elle se promit de se venger. Elle envoya une cohorte de couleuvres pour qu'elles tètent le pis des vaches durant la nuit. Quand, le matin, le fermier arrivait pour la traite, les vaches étaient taries et ne donnaient plus de lait. Il fut ruiné et la propriété fut vendue à la ville de Bouillon qui l'engloba dans sa forêt communale. En face, on raconte que la Roche aux Fées, devenue la Pierre qui Tourne, fait un tour sur elle-même chaque année, à la fête de Noël, au premier coup de la messe de minuit. ..

Retour à l'agenda